L’allaitement….

L’allaitement, grand sujet de conversation des mamans depuis quelques années !

Aujourd’hui, je vais vous parler de MON allaitement, ma vision. Ne cherchez pas de conseil pro allaitement, d’idées préconçues, … Je vais juste vous parler de moi (côte un peu nombrilisme)

Tout a commencé avec Pingu en 2014, moi la future maman, stressée de la vie, speed, qui aime la vie à 100 a l’heure…. Allaiter ? euhhh pourquoi pas …

Pour papa Pingu, cela était important, c’est le bobo, nature de la famille. De mon côté, nous étions plus sur, vive le biberon, facile toujours à là.

Mais j’avais envie d’essayer et oui essayer !!! Car ce n’est pas forcément facile, évident, cela peut aussi être douloureux, fatiguant, stressant. Et sans compter sur mère nature qui peut aussi dire non non pas de lait pour toi.

Alors quand Pingu est arrivé, j’ai donné le sein dès sa naissance, puis pendant plusieurs jours à la maternité. Mais je n’avais pas les bons gestes, je ne savais pas le placer, Pingu avait un frein de langue donc pas évident pour lui.

Arrivé à la maison, j’ai sorti le tire-lait manuel pour m’aider (ma poitrine allait exploser) et j’ai donné un biberon de mon lait, papa était content, il participait aussi.

Puis la fatigue a pris le pas, je n’arrivais pas à placer mon fils pour qu’il tète facilement. Je m’agaçais, jusqu’au jour où j’ai dit stop, je tire mon lait et je lui donne.

J’ai tiré mon lait pendant 4 mois manuellement. (j’ai essayé le tire-lait électrique, mais bien trop tard et cela me faisait très mal donc non pas pour moi) …. Jusqu’au jour où la fatigue a eu le dessus.

Mais je suis fière de l’avoir fait si longtemps, car je n’aurais jamais parié sur moi et puis j’avais ces regards encourageants autour de moi. Fière de ce que je faisais.

Pour pingouinette, c’est une autre histoire.

Mlle prend bien mon sein, mais j’ai du mal, j’aime allaiter ma fille, tranquillement sans stress, prendre un moment rien qu’à nous, sans rien autour pour nous déranger. Donc j’ai décidé d’allaiter ma fille aux seins quand ces moments rien qu’à nous, sont présents. Souvent le matin ou le soir, un moment où nous nous retrouvons en tête-à-tête.

Le reste du temps, je tire mon lait, cette fois-ci avec un tire-lait électrique (j’arrive à le supporter)

Mais bizarrement, j’ai cette sensation, que pour les personnes, je ne l’allaite pas vraiment ….

Les réflexions : ah oui, tu tires ton lait et tu lui donnes … Sont plus fréquentes et plus dures !

Sans compter les mères parfaites … Ah, tu ne la mets pas aux seins ? Donc tu n’allaites pas vraiment !

Et bien à vous … J’ai juste envie de vous dire merde !  😀 

C’est mon allaitement, j’ai trouvé notre équilibre comme cela. Je vais tirer mon lait jusqu’à ce jour ou mon corps décidera de dire stop.

Peut-être dans 15 jours, dans 1 mois ou dans 6 …. Je ne sais pas.

Ce que je sais, c’est que ma fille boit du bon lolo pour le moment et je suis fière et chanceuse de pouvoir le faire !